GEM: un lieu, un lien, pas loin

GEM Envol et Compagnie, Vaulx-en-Velin

Le Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) Envol et Cie est une association créée en 2007 et parrainée par le Centre Hospitalier Le Vinatier. Situé à Vaulx-en-Velin, le GEM compte aujourd’hui environ 70 adhérents et deux animateurs salariés.

Le GEM propose un lieu d’accueil chaleureux, un espace où l’on peut prendre son temps, où les places peuvent être redistribuées et où chacun peut (re)devenir utile socialement. La philosophie du lieu repose sur l’hospitalité, l’envie, l’ouverture et la collaboration. L’adage du GEM pourrait être : « Chacun son rythme et selon ses possibilités. » Le fonctionnement du GEM repose en grande partie sur les adhérents. Certains font partie du Conseil d’administration tandis que d’autres mènent la majeure partie des ateliers proposés, ou ont en charge l’accueil des nouveaux.

L’association développe particulièrement deux axes : le travail partenarial, fortement développé depuis maintenant 10 ans et la volonté d’apparaître dans l’espace social.

Judicaël Bouillot, photographe et monteur vidéo, a réalisé un film documentaire  sur le GEM dans le cadre de leur festival « À vos a priori(1). »

Rhizome : Pour vous, qu’est-ce qu’un GEM ?

Adhérents du GEM : Tout d’abord, le GEM Envol et Cie est un lieu qui permet aux personnes atteintes de troubles psychiques de sortir de l’isolement, pour pouvoir « voir » et « avoir » autre chose. Quand on est atteint de troubles psychiques, on a tendance à s’isoler, à rester chez soi. Lorsque nous animons des accueils ou des permanences au Centre Hospitalier Le Vinatier(2) ou à la Maison des usagers, beaucoup de personnes nous disent qu’elles sont seules. L’isolement peut provoquer une grande souffrance chez certaines personnes. À titre d’exemple, dernièrement, un monsieur nous a confié qu’il était content d’être hospitalisé parce que cela lui permettait d’avoir du monde autour de lui et de ne pas rester seul chez lui. Pour sortir de la solitude, il s’est intéressé au GEM.

« Le GEM aide à sortir de chez soi. »

Le GEM aide à sortir de chez soi. Au GEM Envol et Cie, de nombreuses activités sont proposées(3). Les activités, mais aussi les jeux, sont des moyens qui peuvent permettre de s’intégrer au GEM, de créer des liens entre les adhérents. Elles permettent de faire du commun. Elles ne sont bien évidemment pas obligatoires, d’autres personnes préfèrent juste venir boire un café et discuter, simplement. Ce qui est déjà important.

Rhizome : Quand vous venez au GEM, vous arrive-t-il de parler de psychiatrie ou de l’hôpital ?

Adhérents du GEM : Ce sujet est peu évoqué. Certains essayent d’oublier l’hôpital en venant au GEM. L’hôpital est un lieu de soin dans lequel nous avons reçu de l’aide à un moment donné au cours de nos parcours. Le GEM est plutôt perçu comme un lieu de liberté et de souplesse. Les adhérents peuvent y venir quand ils veulent et ne sont pas contraints à participer aux activités proposées. L’hôpital est un lieu de soin qui peut être contraignant et certains patients peuvent s’y sentir jugés par les professionnels de santé.

Une adhérente : Établir des relations de confiance avec les soignants, les psychiatres et les médecins traitants qui nous suivent de manière quotidienne est essentiel dans une relation de soin. Au-delà de cette relation de soin, il nous semble primordial que les soignants écoutent plus les patients et qu’ils aient plus confiance en ce qui leur est  dit. Il est aussi important que les prises en charge de soins ne soient pas uniquement d’ordre médical mais qu’elles puissent proposer des activités pour ne pas laisser les personnes dans leurs maladies. Le risque de ce type de prise en charge est que les patients sortent de l’hôpital dans le même état que celui dans lequel ils y sont rentrés. Les activités peuvent, au contraire, pousser les patients à sortir de leurs maladies et de l’hôpital.

Après être passé par l’hôpital et les hospitalisations en psychiatrie, on peut avoir le sentiment que ces expériences nous collent à la peau. On a l’impression que certaines personnes nous prennent pour des « fous ». On peut même être discriminé ou insulté au quotidien. Au GEM, nous n’avons pas le sentiment d’être perçu comme des malades mentaux mais comme des êtres humains, des gens capables de...

Rhizome : Peut-on dire que le GEM est un lieu de soin ? 

Un adhérent : Le GEM est un lieu qui a sûrement un impact sur la prévention des hospitalisations mais il n’y pas encore d’étude sur ce point... Ce n’est pas un lieu de soin dans la mesure où aucune profession médicale (infirmier, psychiatre) ou thérapeutique (psychologue) n’est représentée dans le GEM. Le GEM est un lieu d’entraide mutuelle. Lorsque les personnes sont trop en crise, leur venue au GEM n’est pas conseillée. Nous refusons rarement des personnes, excepté si celles-ci sont en demande exclusive de prise en charge individuelle, puisque ça ne va pas dans le sens du GEM.

Une adhérente : Il est également déjà arrivé qu’au bout du mois d’essai, on s’aperçoive que le GEM n’était pas adapté à la personne, ou ne lui correspondait pas. Les personnes doivent avoir un minimum d’aptitudes à vivre en société pour être avec l’autre. Sur l’ensemble des personnes accueillies par le GEM, environ la moitié des personnes ne reviennent pas après le premier entretien.

Rhizome : Comment arrivent les personnes au GEM ?

Adhérents du GEM : Le GEM est parrainé par le centre hospitalier du Vinatier, Il est donc fréquent que les structures de soin, comme les CMP(4), les CATTP(5), ou les soignants qui accompagnent les personnes les orientent vers le GEM. Ils leur donnent notamment des conseils pour les sortir de la solitude et dans ce sens, ils leur proposent d’adhérer à un GEM.  Mais les GEM étant de plus en plus repérés, nous voyons également arriver des gens par le biais de structures plus orientées vers le social ou l’insertion.

Notes de bas de page

(1) Photographe et monteur vidéo, Judicaël Bouillot réalise également  des documentaires et des teasers. Il accompagne également des personnes ou des structures qui ont un projet vidéo à réaliser. En 2017, le GEM Envol et Cie lui a offert carte blanche pour un film autour de son festival « À vos a priori ». Pour réaliser Les routes de chez soie, il a suivi Yoshiko, Anne, Keran et Aimée et les autres pendant la préparation du festival. Ils nous expliquent ce qu’est le GEM et nous parlent de fraternité, de solidarité, de lien social. Ensemble, ils nous emmènent, au-delà des aprioris et nous invitent à une rencontre empreinte d’humanité et de sensibilité. Vous pouvez visionner la vidéo sur ce lien : https://vimeo.com/user71520223/les-routes-de-chez-soie

(2) Le Centre Hospitalier Le Vinatier est situé à Bron.

(3) Par exemple, le GEM Envol et Cie propose des ateliers radio, relaxation, théâtre, jardin, ou d’écriture.

(4) Centre Médico-Psychologiques (CMP).

(5) Centre d’activité thérapeutique à temps partiel (CATTP).

Haut de contenu