Rhizome n°65-66 - Apprendre le rétablissement

Sommaire [numéro double]

Edito, Christian Laval

L’idée de rétablissement-recovery: dimensions, ambiguïtés, enjeux, Lise Demailly

Le rétablissement dans la schizophrénie : une transformation longtemps silenciée, Marie Koenig

Remédiation cognitive et rétablissement dans les troubles psychiques sévères, Nicolas Franck

La psychothérapie au service du rétablissement, Elodie Gilliot

Travailler pour s’en sortir ?, Agathe Martin

« Non je ne suis pas guéri, mais oui je suis rétabli », Jean-François Krzyzaniak

« Je m’établis », Caroline Christiansen

« Sensorialités Multiples », antenne lyonnaise du Réseau Français sur l’Entente de Voix, Vanessa Evrard

Vers un rétablissement basé sur la justice sociale ?, Stéphanie Wooley

Le rétablissement au cœur des politiques de santé mentale, Michel Laforcade

GEM: un lieu, un lien, pas loin, GEM Envol et Compagnie

Psychanalyse et rétablissement. Entretien avec Roland Gori

Le travailleur social sur le chemin du rétablissement, Anne Laugery, Sylvie Katchadourian, Mohammed Khattala, Bertrand Costa et Clément Bart

Le rétablissement et la pair-aidance en contexte québécois, Myreille St-Onge

Le mentorat de rétablissement : introduction d’un programme de formation médicale et d’une approche de e-learning pour-et-par les usagers, Jean-François Pelletier, Michael Rowe et Larry Davidson

Apprendre à se rétablir, Julien Grard, Céline Letailleur et Aurélie Tinland

Reconnaître et agir sur la dimension sociale du trouble, Nicolas Chambon

Représentations, stratégies et redéfinition identitaire dans le processus de rétablissement, Brice Martin

Artiste du numéro: Cyril Chanel, caricaturiste

Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Saint-Etienne, il a fallu que Cyril Chanel se rende malade pour se mettre aux dessins de presse. Il revendique ou exprime sa folie à travers les caricatures, fruits de son imagination débordante et de son humour grinçant. Ses caricatures résolument optimistes posent un regard décalé et sensible sur le monde de la politique, de la psychiatrie du travail ou de la virilité. Ses personnages, le chat philosophe,le chien patron ou l’homme ou à l’entonnoir, se retrouvent comme fil conducteur de son travail. Participant à l’atelier peinture du Centre Hospitalier le Vinatier, porté par Jacques Chananeille, depuis 2011, le défi de Cyril Chanel est aujourd’hui de continuer à exprimer sa passion pour les dessins de presse et de vivre de son feutre.

Informations et contact : cyril6942(at)yahoo(dot)fr / www.facebook.com/cyril.chanel.5

Haut de contenu