Quels dispositifs et modalités de prévention ?

Jean-Louis Terra - Professeur - Psychiatre, Responsable du service du SHU (Centre de Prévention du Suicide / Psymobile) du Centre Hospitalier le Vinatier, Bron

Quels dispositifs et modalités de prévention ?

En France, les suicides en prison représentent 1 % de l’ensemble qui survient chaque année. La dénonciation de ces chiffres par les médias est un excellent incitatif à la prévention, défi humain alliant des contraintes fortes et des opportunités.

La fabrique de la prévention doit faire face aux souffrances induites par les nombreux facteurs de risque des personnes détenues. À ceux-ci antérieurs à l’incarcération, se surajoutent, ceux qui sont liés au délit ou crime, ainsi que les événements de la vie carcérale, judiciaire et pénale. Mais souvent le fardeau de trop est constitué par les événements négatifs de la vie extérieure dont ils sont en partie exclus et auxquels ils assistent impuissants.

Malgré un contexte où le cloisonnement organisationnel est à la fois source de confidentialité et de danger, par le morcellement de l’information pertinente, de nombreux pays s’engagent avec des objectifs explicites et quantifiés pour réduire le nombre de décès par suicide. La France en fait partie avec deux plans en 2003 et 2009. Le premier a permis une réduction de 20 % en 2006 et 2007. Le second plan élaboré après une dégradation en 2008, a donné des résultats favorables jusqu’en 2014.

Parmi un cortège de nombreuses actions, la formation généralisée des personnels à l’intervention de crise suicidaire a été l’action la plus considérable complétée depuis 4 ans par la formation de codétenus de soutien dans une dizaine de prisons. Malgré des réserves légitimes, le milieu carcéral est certainement celui qui a la politique explicite de prévention la plus réelle et évaluée à ce jour en France.

Référence bibliographique

Terra J-L., « Prévention du suicide des personnes détenues, évaluation des actions mises en place et propositions pour développer un programme complet de prévention », Rapport de mission à la demande du garde des Sceaux, ministre de la Justice et du ministre de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées, décembre 2003, 222 p.

Haut de contenu