ANR Remilas - Réfugiés, MIgrants et leurs LAngues face aux services de Santé

Actualités:

Journée Remilas « Migration et interprétations : des dispositifs et des pratiques » : conférences et ateliers, le vendredi 6 octobre 2017 à l'ENS Lyon.

Cliquer ici pour consulter l'argumentaire, le programme et pour vous inscrire. 

 

 

Nous vous invitons à visiter le site internet de l'ANR Remilas: http://liri.ish-lyon.cnrs.fr/sites/remilas/

Télécharger les plaquettes d'informations du projet Remilas en cliquant sur ce lien.

Le projet Remilas: Réfugiés, MIgrants et leurs LAngues face aux services de Santé

Ce projet bénéficie du soutien financier de l’Agence National de la Recherche (ANR) depuis avril 2016, dans le cadre de son programme Flash Asile.

Le projet Remilas concerne l’accueil des réfugiés et des migrants en France, et les problèmes linguistiques et culturels qui peuvent s’y poser. Il se concentre sur les situations d’interaction liées au domaine de la santé physique et mentale, en particulier sur les consultations et les entretiens obligatoires pour les demandes d’asile ou de statut de réfugié.

Rappelons que la France a connu entre 2007 et 2014 une augmentation de plus de 85% des demandes d’asile, la durée de la procédure étant de 2 ans en moyenne. En cas de refus, selon la législation française, les personnes ont accès à l’Aide Médicale d’État (AME) ainsi qu’aux Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS).

Toutes ces procédures s’accomplissent à travers des interactions entre les demandeurs et des participants institutionnels, autant de situations potentiellement problématiques sur les plans linguistiques et culturels.

L’objectif général du projet est de comprendre le fonctionnement de ces communications multilingues et interculturelles. Il repose sur des analyses à un double niveau, celui des pratiques et celui des représentations. Les principaux axes d’étude sont :

  • les difficultés rencontrées d’une façon générale par toute personne accueillie pour comprendre des procédures, des normes et des pratiques dont elle n’est pas experte ;
  • les moyens effectivement mobilisés par les participants afin de surmonter les obstacles à l’intercompréhension et gérer les difficultés linguistiques et culturelles lorsqu’elles se posent ;
  • les contraintes et les bénéfices liés à ce qui peut apparaître comme la solution à ces problèmes, c’est-à-dire la participation d’interprètes dans les interactions ;
  • les représentations que les participants se font de ce que seraient les procédés les plus efficaces pour assurer l’intercompréhension dans ces situations, ainsi que leur vision du rôle et de la place des interprètes.

L’objectif pratique du projet est d’utiliser les savoir-faire et les ressources mis en oeuvre par les participants pour gérer ces situations, dont les analyses auront identifié l’efficacité, pour développer des formations et des campagnes de sensibilisation adressées aux praticiens et aux interprètes.

Méthodologie. Le projet repose sur la collecte et l’analyse de trois types de données : des entretiens avec des praticiens et des interprètes, des focus groups, et des enregistrements vidéo d’interactions des réfugiés et migrants dans les services qu’ils consultent, avec et sans interprètes.

Mots clés : migration, santé, réfugiés, interprètes, langage, interaction, représentations

Contact: remilas(at)ens-lyon(dot)fr / Tel : 04 37 37 66 30

Haut de contenu