Le rétablissement au coeur du dispositif

Pr Nicolas Franck - Responsable du CRR & Chef de service du SUR-CL3R

La réhabilitation psychosociale et la remédiation cognitive regroupent plusieurs concepts dont le plus important est celui du rétablissement soit le moment où la personne accède à une vie satisfaisante pour elle.

Ce concept vient s'appuyer sur un certain nombre d'outils, en complément des dispositifs actuels. Il s'agit d'un ensemble de techniques visant à améliorer et renforcer les capacités de décisions et d'actions. Ces techniques agissent sur des dimensions, actuellement non prises en charge par les traitements médicamenteux, tels que la dimension cognitive (se repérer, se concentrer, s'organiser, comprendre autrui...) ou l'insight (capacité à s'approprier sa maladie).

Donner ou redonner des capacités aux personnes afin qu'elles réussissent leur vie.

Dédié aux personnes résidant sur le territoire du Rhône, de l'Ain et d'une partie de l'Isère, le CL3R s'inscrit pleinement dans cette démarche et s'appuie sur différents outils : programmes informatiques, ateliers et activités groupales développés spécifiquement et ayant déjà prouvé leur efficacité. Ce centre référent régional a également pour mission d'accompagner les équipes de proximité des PTSM du Rhône et de l'Ain au travers d'actions de formation, d'information et d'une politique de communication unifiée.

Le centre ressource de réhabilitation psychosociale et de remédiation cognitive (CRR) a pour volonté de partager et déployer sur le territoire national la philosophie et les outils auprès de l'ensemble des acteurs de la santé mentale. Toute personne en début de maladie psychique sévère devrait bénéficier d'une évaluation puis d'une prise en charge spécifique si cela s'avère opportun dans son parcours de soin et de vie : on parle du concept de case management.

Le CRR propose ainsi aux structures un accompagnement sur-mesure et adapté à l'effectif soignant (taille et compétences), au territoire de santé, à la file active. En parallèle des deux DU qui forment déjà les thérapeutes à la remédiation cognitive et à la psychoéducation, un DU "pair-aidance en santé mentale" est en projet. Le CRR propose aussi des formations d'équipes au format plus court et ciblé. En parallèle, les centres référents contribuent au recueil des données de santé publique visant à confirmer l'efficacité des dispositifs conçus et déployés par le CRR.

la réhabilitation psychosociale reste encore trop peu développée

Malgré un attrait fort et réel de la part des associations et des professionnels de santé, la réhabilitation psychosociale reste encore trop peu développée là où elle devrait être systématiquement proposée. Pour ce faire, deux prérequis : un programme de développement national piloté par les autorités de tutelle et un financement à hauteur des ambitions. Réuni le 6 juin dernier, le comité national de pilotage de la psychiatrie, co-présidé par Cécile Courrèges, directrice générale de l'offre de soins et par le Dr Yvan Halimi, a validé la nomination d'experts nationaux afin de structurer l'offre de soin au travers d'un programme national. Un engagement fort, qui, espérons, sera suivi des moyens humains et financiers nécessaires.

 

Haut de contenu