Actualités, Recherche

Le regard au service de l'interaction sociale chez l'Homme

Mis en ligne le 25 novembre 2021

Dans une étude parue En 2021, plusieurs équipes de recherche dont GénoPsy ont mis en lumière l’importance des stimuli provoqués par les yeux et le regard dans l'interaction sociale chez l’Homme.

Quand il existe des difficultés à extraire les informations pertinentes de la région des yeux, et notamment la direction du regard, il peut, entre autre, en découler :

  • une reconnaissance altérée de l’identité faciale,
  • une reconnaissance altérée des émotions faciales,
  • mais aussi une mauvaise attribution des états mentaux d’autrui

Une revue narrative

Un examen de ces données est par conséquent intéressant. Dans cette optique, les chercheurs ont passé en revue narrativement les données comportementales démontrant l’importance de la région oculaire et la façon dont les humains réagissent à la direction du regard. La structure de recherche a, par la suite, discuté de plusieurs modèles théoriques sur le traitement des informations visuelles et du regard afin de proposer une hypothèse unifiée. Cela a soulevé plusieurs problèmes qui ne semblent pas encore avoir été étudiés.

Dès lors, une multitude d’expériences sont suggérées dans un seul but : aider à faire avancer la recherche dans ce domaine.


Afin de décrire au mieux les étapes de traitement de l’information visuelle dans les zones sous-corticales et corticales ciblées, les aspects neuronaux sont passés en revue pour proposer un réseau neuronal spécifique dédié au traitement du regard.

L’émergence de régions floues

Tout au long de cet examen, diverses zones d'ombre semblent nécessiter des investigations plus poussées :

  • la temporalité du traitement des informations visuelles,
  • la question de la priorité de saillance,
  • et la coordination entre les deux hémisphères.

Des traits communs à différentes conditions

Enfin, ces mécanismes altérés et leurs conséquences sur la cognition sociale et le comportement sont discutés comme des particularités clés dans plusieurs troubles, telles que les troubles du spectre de l’autisme, la délétion 22q11.2 (trouble neurodéveloppemental d’origine génétique), la schizophrénie et le trouble d'anxiété sociale.

Cette revue narrative fournit des données supplémentaires significatives montrant que la détection et la perception du regard d’autrui est une part essentielle du développement de notre cerveau social.

→ Retrouvez l’intégralité de la publication Eye Direction Detection and Perception as Premises of a Social Brain : A Narrative Review of Behavioral and Neural Data. Cognitive, Affective, & Behavioral Neuroscience.  de Babinet, M.N., Cublier, M., Demily, C., & Michael G. A. (2021).

Haut de contenu