Actualités, Recherche

Interview du lauréat post doctoral William Vallet

Mis en ligne le 03 novembre 2021

Cette fois-ci, le Centre Hospitalier le Vinatier met à l'honneur William Vallet dont le projet est porté par le Dr. Sabine MOUCHET et Jérôme BRUNELIN (pôle SMDPL). Revenons sur son interview.

William Vallet, lauréat de la bourse post docotrale

Quel est votre parcours ?

Après une licence de psychologie à l'université Lyon 2 et un master de Biologie à l'université Lyon 1, j'ai réalisé une thèse en neurobiologie sur la psychopathie à l'université Laval (Canada). Au cours de ces années, je me suis particulièrement intéressé aux problématiques du traitement des émotions et aux processus de monitoring. En parallèle de mes travaux de recherche, j'ai pu réaliser plusieurs stages cliniques dans des hôpitaux en France et au Canada. Je suis actuellement post-doctorant au laboratoire Neurospin (CEA) et je réalise des travaux sur la perception du temps et l'intégration sensorielle en situation écologique.

Pouvez-vous nous expliquer votre sujet doctoral ?

La problématique de mes travaux de thèse reposait sur les déficits du traitement émotionnel chez les sujets psychopathiques. L'aspect central de ces travaux visait l'identification de marqueurs neuronaux atypiques, via l'utilisation de la technique d'électroencéphalographie, durant le traitement de stimuli émotionnels (morphing émotionnel).

Pourquoi avoir choisi le CH Le Vinatier ?

Le sujet proposé par les Dr. Mouchet-Mages et Brunelin s'inscrit pleinement dans la poursuite de mes travaux de thèse, puisqu'il y est question de traitement des stimuli émotionnels chez une population constituée de sujets auteurs d’infractions à caractère sexuel. L'utilisation des techniques d'électroencéphalographie est également prévue dans le projet.

Mon projet est d'intégrer l'université avec un poste d'enseignant-chercheur en psychologie ou neuroscience.

→ Découvrez ou redécouvrez l’interview de la lauréat post doctoral Cécilia Neige

Haut de contenu